Des sites Web français de la vie quotidienne sont inaccessibles aux personnes handicapées


Sommaire

1. Contexte de l'étude

2. Accessibilité du Web: un choix, des recommandations, un label

3. Méthodologie d'évaluation de 30 sites Web

3.1 Choix des sites évalués

3.2 Technique d'évaluation

4. Résultats de l'étude

4.1 Le niveau minimum n'est jamais atteint

4.2 Des règles essentielles "de bon sens" non mises en oeuvre

5. Conclusion

6. Contacts

7. Annexes


1. Contexte de l'étude

La consultation des sites Web du réseau Internet constitue aujourd'hui l'application informatique la plus connue et la plus utilisée par le grand public avec le courrier électronique. Les espaces d'information publics et privés, les magasins, les services de réservation, les journaux, les agences de voyages, les banques, ... c'est-à-dire la plupart des services de notre quotidien ont un site Web qui permet d'interagir à distance. Des services nouveaux sont même nés de ce nouveau canal de communication et d'échanges telles la recherche de parcours en transport urbain, la gestion directe de son compte bancaire, l'achat et l'impression de son billet de train, ...

Cette facilité d'accès aux biens et aux services devrait donc être une formidable opportunité pour toutes les personnes en situation de handicap temporaire ou permanent ainsi que pour toutes les personnes âgées.

En évaluant l'accessibilité de 30 sites Web français très utilisés dans la vie quotidienne et avec la collaboration du laboratoire de eAccessibility de l'institut irlandais RINCE (Research Institute for Networks and Communications Engineering), l'association BrailleNet a voulu vérifier la réalité de ce qui devrait être un objectif naturel pour tous ces sites : être consultables et utilisables par tous et donc en particulier par les personnes handicapées.

[retour au sommaire]

2. Accessibilité du Web: un choix, des recommandations, un label

Un site Web accessible est un site conçu pour tous quel que soit la technologie utilisée pour le consulter. En particulier, il est consultable avec les logiciels et matériels qu'utilisent des personnes en situation de handicap. Une personne aveugle par exemple utilisera un lecteur d'écran pour entendre le site Web à l'aide d'une voix de synthèse ainsi qu'une une plage braille (clavier adapté) pour le lire sous ses doigts.

Mais pour que cela soit possible, il est nécessaire que lors de la conception du site Web les recommandations internationales d'accessibilité du Web éditées depuis 1999 par l'organisme W3C/WAI (Web Accessibility Initiative) soient respectées. Il s'agit aujourd'hui des WCAG1.0 (Web Content Accessibility Guidelines version 1.0). Une version 2 de ces recommandations est en cours d'élaboration (WCAG2.0).

Ces recommandations sont internationalement approuvées, en particulier par l'Europe qui a adopté le 13 juin 2002 une résolution pour l'accessibilité des sites Web publics et par la France. En effet, le Conseil Interministériel pour la Société de l'Information (CISI) du 10 juillet 2003 a inscrit dans la mesure 2.6 que « l'accessibilité de l'information numérique publique aux handicapés sera rendue obligatoire dans le cadre de la révision de la loi de 1975 sur le handicap ». La méthode pour y arriver y est également précisée : « un partenariat entre les sites Web publics et l'association BrailleNet (www.braillenet.org), pour le label AccessiWeb est créé ».

[retour au sommaire]

3. Méthodologie d'évaluation de 30 sites Web

3.1 Choix des sites évalués

Nous avons choisi 30 sites Web très utilisés dans la vie quotidienne des internautes français. Ces sites couvrent 18 domaines tels la recherche d'informations, la recherche de parcours en transport urbain, la gestion directe de son compte bancaire, la consultation de journaux en ligne ou l'achat de biens de consommation (cf la liste des 30 sites Web évalués).

La sélection des sites de cette première étude ne repose pas sur une étude statistique, mais sur le questionnement de quelques utilisateurs internautes interrogés sur leurs pratique quotidienne. Cette enquête succinte a abouti rapidement à une liste à peu près stable de 30 sites dont la fréquentation est à l'évidence importante. Nous ne prétendons pas que cette liste soit exhaustive. Nous pensons cependant que l'étude de ces sites permettra de dresser un premier bilan de l'accessibilité numérique en France.

[retour au sommaire]

3.2 Technique d'évaluation

Ces sites ont été testés - le mercredi 10 septembre 2003 (entre 18h 24 mn 23s et 19h 2mn 27s, heure de Dublin)- par la plateforme d'évaluation mise au point par le laboratoire eAccessibility de l'institut RINCE.

Cette plateforme s'appuie sur l'outil le plus utilisé au monde pour l'évaluation automatique de l'accessibilité : Bobby Worldwide (Core v4.0), initiallement développé par CAST (Center for Applied Special Technology) et à présent propriété de la société Watchfire Corporation. Cette plateforme a été développée en Irlande pour les besoins d'une étude sur l'accessibilité des sites Web irlandais. Une explication détaillée du fonctionnement de cette plateforme est consultable sur le site du laboratoire eAccessibility.

Pour notre étude, la plateforme a testé 10 critères d'accessibilité essentiels et automatisables (ie, vérifiables par un outil automatique) à respecter pour que tous puissent consulter un site Web. Ces 10 critères sont tous des critères à la fois WCAG1.0 (niveau A et AA) et Label AccessiWeb (niveau Bronze). La liste des critères se trouve en annexes dans "Le détail de l'étude".

WCAG1.0 définit trois niveaux de conformité : A, AA et AAA. Le niveau A correspond au minimum qui doit être fait pour qu'un site soit accessible. Les niveaux AA et AAA correspondent au respect de recommandations qui assurent une prise en compte optimale de l'accessibilité d'un site.

Le label AccessiWeb permet de certifier l'accessibilité d'un site Web. Il permet non seulement de valider que les recommandations WCAG1.0 ont été appliquées mais aussi que la navigation à l'intérieur du site a été réfléchie afin de correspondre aux attentes de l'internaute. Il se décline en Bronze, Argent et Or suivant le niveau d'accessibilité du site évalué. Le premier niveau (Bronze) constitue déjà un niveau d'excellence.

Les 30 sites ayant des tailles et des fonctionnements différents, des choix ont été faits pour fixer des paramètres communs d'évaluation:

Sur les 30 sites Web sélectionnés, 27 ont finalement été évalués par la plateforme. Cela signifie que 3 sites n'ont pas passé le premier stade de sélection des pages par la plateforme (cf: le détail de l'étude). Cet échec peut provenir de différentes raisons comme l'existence de redirection automatique sur la page d'accueil du site ou d'une page d'accueil non capturable (ie, page codée en technologie non accessible via des scripts dynamiques). Par définition, ces 3 sites sont donc inaccessibles.

Il est important de noter que l'évaluation faite par la plateforme ne correspond pas à une évaluation complète de l'accessibilité d'un site Web, telle que la définit - par exemple - la méthode AccessiWeb. Une évaluation complète prend en compte non seulement la vérification mécanique de critères techniques mais aussi l'expertise d'évaluateurs humains ayant un jugement plus affiné (par exemple : le texte qui vient décrire une image est-il adapté à la nature, la fonction et le contexte de l'image ?). En particulier, la facilité de navigation des sites (usability en anglais) n'a pas été testée dans cette étude.

Cependant, il suffit qu'un site Web ne respecte pas au moins un des 10 critères testés pour être classé dans cette étude comme inaccessible. Cela signifie qu'il existe au moins une situation dans laquelle un internaute ne pourra pas interagir avec au moins un élément de ce site (le trouver, l'utiliser, saisir son information, etc.).

[retour au sommaire]

4. Résultats de l'étude

4.1 Le niveau minimum n'est jamais atteint

Voici les principaux résultats de l'étude (évaluation de 30 sites Web français):

[retour au sommaire]

4.2 Des règles essentielles "de bon sens" non mises en oeuvre

La conséquence est que les personnes aveugles et celles qui ne peuvent télécharger les images (connexion Internet lente, appareil de visionnage non adapté comme les écrans de téléphones portables, ...) n'ont pas accès à l'information contenue par les images des ces sites.

Prenons par exemple les sites qui conduisent les internautes à poursuivre leur lecture d'un document sur une autre page Web par un lien hypertexte comme « + d'information ». La multiplicité de ces liens au descriptif identique va au pire totalement dérouter l'internaute utilisant une synthèse vocale (une personne aveugle, malvoyante, âgée ou toute personne ayant activé cette option sur son logiciel de personnalisation car se trouvant dans l'impossibilité de regarder son écran comme une personne au volant d'une voiture) ou au minimum va lui demander un effort supplémentaire de mémorisation de la structure de l'information du site Web.

Les aides techniques permettant de lier un champ d'entrée de données à son descriptif dans un formulaire sont inutilisables. Le risque est alors que l'internaute ne puisse pas remplir correctement le formulaire. L'effort de mise en place d'un outil d'interactivité du site comme un formulaire est alors réduit à néant, ce qui est dommageable à la fois pour le propriétaire du site et pour les internautes.

De nombreux sites ne permettent l'ouverture d'un menu déroulant permettant de naviguer dans le site que par l'utilisation de la souris qui en passant au-dessus d'un élément particulier du site va déclencher cette action. Toutes les personnes ne pouvant utiliser une souris (personnes handicapées mais aussi toute personne naviguant avec un matériel différent de celui pour lequel a été spécialement conçu l'application multimédia) ne pourront pas consulter ces sites.

[retour au sommaire]

5. Conclusion

Cette étude montre que les règles essentielles d'accessibilité à respecter pour permettre au plus grand nombre de naviguer sur Internet ne sont respectées par aucun des 30 sites Web français couramment utilisés par les internautes que nous avons pris en compte. Aucun d'entre eux n'atteint le premier niveau d'accessibilité du label AccessiWeb et près de 80% d'entre eux ne sont pas consultables par des internautes qui ont besoin d'avoir un descriptif texte à une image pour la " voir " et qui ne peuvent utiliser leur souris pour naviguer sur le Web.

Paradoxalement, ce sont les personnes qui en ont le plus besoin qui ne peuvent accéder à des sites Web aujourd'hui presque indispensables ou du moins facilitant la vie au quotidien.

Enfin, si l'application d'un automate ne permet d'appréhender que de manière grossière le niveau d'accessibilité d'un site Web particulier, nous pensons que son application à grande échelle permettrait de fournir des indicateurs statistiques de l'accessibilité des sites Web. De telles méthodologies sont encore à construire, elles pourraient s'avérer nécessaire pour vérifier la façon dont s'appliqueront les lois sur l'accessibilité numérique, en émergence dans la plupart des pays européens.

[retour au sommaire]

6. Contacts

Responsable de la Cellule Accessibilité du Web: Pierre Guillou

Courriel: pierre.guillou@snv.jussieu.fr

Site Web: http://www.braillenet.org

Téléphone: +33 1 44 27 26 25

Directeur: Dr. Barry McMullin

Courriel: Barry.McMullin@rince.ie

Site Web: http://eaccess.rince.ie/

Téléphone: +353 1 700 5432

Carmen Marincu

Courriel: carmen.marincu@rince.ie

[retour au sommaire]

7. Annexes

Les 30 sites Web français évalués

Tableau comparatif
Domaine Nom URL Descriptif
1 Pages Jaunes Pages Jaunes www.pagesjaunes.fr Site des adresses et des numéros de téléphonie fixe des organismes et des particuliers en France.
2 Moteur de Recherche Google France www.google.fr Version française du moteur de recherche Google.
3 Télévision Telerama www.telerama.fr Site d'information et de réservation en ligne de programmes culturels (télévision, cinema, spectacles, ...).
4 Cinéma AlloCiné www.allocine.com Premier portail du Cinéma en France (information et réservation en ligne).
5 Cinéma Comme Au Cinema www.commeaucinema.com Le magasine de référence du 7ième art sur Internet (Cinéma et DVD).
6 Théâtre TheatreOnline www.theatreonline.com Premier site d'information et de réservation en ligne dédié au théâtre, en France.
7 Radio Europe 1 www.europe1.fr Site de la radio française Europe 1.
8 Guide urbain CityVox www.cityvox.com Site spécialisé en édition multi-supports de contenus liés aux loisirs et sorties.
9 Guide urbain WebCity www.webcity.fr Premier réseau de guides urbains en France.
10 Journal Le Monde www.lemonde.fr Site de consultation en ligne du journal Le Monde.
11 Journal Le Figaro www.lefigaro.fr Site de consultation en ligne du journal Le Figaro.
12 Journal Ouest France www.ouestfrance.fr Site de consultation en ligne du journal Ouest France.
13 Banque Axa Banque www.banquedirecte.fr Site de banque en ligne de Axa Banque.
14 Metro/Bus (Paris) RATP www.ratp.fr Site d'information sur les réseaux de la RATP.
15 Train SNCF www.sncf.com Site d'information et de réservation en ligne de billets de trains de la SNCF.
16 Agence de voyages Nouvelles Frontières www.nouvelles-frontieres.fr Site d'information et de réservation en ligne de voyages.
17 Agence de voyages Anyway www.anyway.com Site d'information et de réservation en ligne de voyages.
18 Musique/Livres/DVD FNAC www.fnac.fr Site d'achats en ligne de produits culturels (musique, livres, DVD, ... ).
19 Musique/Livres/DVD Amazon France www.amazon.fr Site d'achats en ligne de produits culturels (musique, livres, DVD, ...).
20 Super Marché ooShop www.ooshop.fr Site d'achats en ligne de produits de consommation du groupe Carrefour.
21 Super Marché Telemarket www.telemarket.fr Site d'achats en ligne de produits de consommation du groupe Galeries Lafayette.
22 Emploi Cadres Online www.cadresonline.com Site d'offres d'emploi.
23 Emploi Monster France www.monster.fr Site d'offres d'emploi.
24 Logement De Particulier à Particulier www.pap.fr Site d'offres et de demandes de locations et de ventes immobilières en France.
25 Logement Explorimmo www.explorimmo.com Site d'offres et de demandes de locations et de ventes immobilières en France.
26 Magasine Masculin/Féminin L'Equipe www.lequipe.fr Site d'informations sportives du journal L'Equipe.
27 Magasine Masculin/Féminin Sport www.sport.fr Site d'informations sportives.
28 Magasine Masculin/Féminin Au Féminin www.aufeminin.com Premier portail féminin en France.
29 Fournisseur d'accès Internet Free www.free.fr Site permettant l'inscription à une offre de connection Internet et proposant un annuaire de sites Web.
30 Fournisseur d'accès Internet Club Internet www.club-internet.fr Site permettant l'inscription à une offre de connection Internet et proposant un annuaire de sites Web.

[retour au sommaire]

Le détail de l'étude

Le tableau des résultats des évaluations (le symbole "x" signifie que le critère n'a pas été respecté au moins une fois)
N° du critère AccessiWeb (niveau Bronze) testé 1 43 36 64 42 14 16 81 46 85 Nombre de critères non respectés par site (sur les 10 testés) Pourcentage de critères non respectés par site (sur les 10 testés)
RATP x x x x x x x 7 70%
Club Internet x x x x x x x 7 70%
Telerama x x x x x x x 7 70%
Telemarket x x x x x x x 7 70%
Europe 1 x x x x x x x 7 70%
Cadres Online x x x x x x x 7 70%
Sport x x x x x x 6 60%
Ouest France x x x x x x 6 60%
Nouvelles Frontières x x x x x x 6 60%
L'Equipe x x x x x x 6 60%
Le Figaro x x x x x x 6 60%
City Vox x x x x x x 6 60%
De Particulier à Particulier x x x x x 5 50%
Le Monde x x x x x 5 50%
Google France x x x x x 5 50%
Free x x x x x 5 50%
Explorimmo x x x x x 5 50%
Comme Au Cinéma x x x x x 5 50%
Au Féminin x x x x x 5 50%
Anyway x x x x x 5 50%
Pages Jaunes x x x x 4 40%
Axa Banque x x x x 4 40%
Amazon France x x x x 4 40%
WebCity x x x x 4 40%
Monster France x x x x 4 40%
FNAC x x x x 4 40%
ooShop x x x 3 30%
Nombre de sites ne respectant pas le critère 27 26 24 23 21 11 6 3 2 2
Pourcentage de sites ne respectant pas le critère 100% 96% 89% 85% 78% 41% 22% 11% 7% 7%

[retour au sommaire]

Les principaux liens sur l'accessibilité du Web

Les documents de référence du W3C/WAI (Web Accessibility Initiative), groupe de travail du W3C (World Wide Web Consortium) sur l’accessibilité des applications Web, se trouvent à l'adresse http://www.w3.org/WAI/Resources/#gl et directement consultables aux adresses suivantes :

Les ressources du laboratoire de eAccessibility de l'institut irlandais RINCE (Research Institute for Networks and Communications Engineering) se trouvent aux adresses suivantes:

Les ressources de l'association BrailleNet se trouvent aux adresses suivantes:

[retour au sommaire]

La législation en Europe sur l'accessibilité du Web

La Commission Européenne est pleinement engagée en faveur de l'accessibilité de tous les services électroniques en ligne et notamment des sites Web publics européens. Elle a engagé un certain nombre d'actions sur la base des recommandations d'accessibilité du W3C/WAI :

[retour au sommaire]

La législation en France sur l'accessibilité du Web

Depuis 1999, la France s'est résolument engagée pour l'accessibilité des services électroniques en ligne et notamment pour l'accessibilité des sites Web publics. En particulier, la France a engagé un certain nombre d'actions sur la base des recommandations d'accessibilité du W3C/WAI :

[retour au sommaire]